Aller au contenu >>

Vous êtes ici : Accueil > Résidence cinéma > Présentation du programme

Présentation du programme

Révéler et soutenir des cinéastes prometteurs, et avec eux accompagner les nouveaux talents, les nouvelles générations de scénaristes, de compositeurs, d’acteurs, de techniciens, de producteurs, est le cœur d’emergence.


Les réalisateurs sélectionnés à la Résidence Cinéma font avancer leur projet de premier long métrage en partageant une expérience singulière et unique : tourner des scènes, s’entourer de son équipe technique, faire des choix de mise en scène, diriger les acteurs, voir son scénario en images. Participer à emergence, c’est tourner pour en apprendre plus sur ses personnages, sur son scénario et poursuivre ensuite l’écriture, conforter ou reconsidérer ses intentions, ses envies de mise en scène.

Dans cette aventure collective, les jeunes cinéastes échangent avec leurs producteurs, leurs équipes mais aussi entre eux. Chacun se nourrit du travail de l’autre.
Pendant les 7 mois de résidence, les réalisateurs bénéficient de consultations sur l’écriture, le casting, la mise en scène, le montage, le montage son.

Ils s’entourent aussi de l’appui de cinéastes qui acceptent de parrainer leur cheminement à emergence comme ces dernières années Olivier Assayas, Jacques Audiard, Xavier Beauvois, Bertrand Bonello, Clément Cogitore, Arnaud Desplechin, Bruno Dumont, Jean-Charles Hue, Abdellatif Kechiche, Noémie Lvovsky, Gaspar Noé, Céline Sciamma, Éric Toledano et Olivier Nakache

Parmi les réalisateurs qui ont participé à la Résidence Cinéma : Pierre Schoeller, Deniz Gamze Ergüven, Katell Quillévéré, Alice Winocour, Marc Fitoussi, Julie Bertuccelli, Leyla Bouzid, Léa Fehner, Mia Hansen-Løve, Sébastien Betbeder, Joachim Lafosse, Vincent Mariette, Antonin Peretjatko, Elie Wajeman, Farid Bentoumi, Sacha Wolff

CALENDRIER

Juin : Publication de l’appel à candidatures
Septembre : Clôture des inscriptions
Novembre : Pré-sélection des projets présentés au jury
Décembre : Sélection des réalisateurs lauréats
Décembre - février : Préparation des tournages (Paris)
Mars : Tournages des séquences (Ile-de-France)
Avril - juin : Post-production (Paris)

RETOURS D’EXPERIENCE

« Après emergence, tout est allé très vite. On a tourné juste un an plus tard. Cette expérience m’a donné beaucoup de confiance en moi. En réalité on ne devrait pas réserver emergence aux premiers films. C’est un vrai laboratoire... »

Alice Winocour sélectionnée pour Augustine

« Tout va très vite à emergence, y compris les rencontres, les choix des collaborateurs. Travailler avec des techniciens et des comédiens que l’on ne connaît pas, c’est au départ un vrai défi, mais très vite cela devient un vrai plaisir. À peine le temps de se connaître et on se plonge de suite dans le travail de la fabrication du film. Les moyens sont là, de l’étalonnage au montage, puis le mixage. Ça a été une expérience très positive. »
Pierre Schoeller sélectionné pour Versailles

« Pour moi, la réflexion au cinéma, c’est empirique : pour apprendre, il faut faire. C’est en cela qu’emergence est formidable, ce n’est pas un lieu de discours, c’est un lieu d’actions »

Joachim Lafosse sélectionné pour Nue Propriété

« Emergence a suscité des pistes de réécriture, de casting, et a confirmé des pistes formelles : un tournage très lumineux, en été, avec des plans séquences très composés, en 35mm, scope.
Avec ce film, pratiquement toute l’équipe est passée au long métrage pour la première fois. Du producteur à la chef opératrice, en passant par l’ingénieur du son ou la monteuse. Pour eux aussi, il s’agissait d’emergence. »

Teddy Lussi-Modeste sélectionné pour Jimmy Rivière