Aller au contenu >>

Vous êtes ici : Accueil > Résidence cinéma > Édition 2018

Édition 2018

Élie Grappe
OLGA
Daphné Hérétakis
On s’embrasse dans des discothèques sombres et je t’explique
Laurent Micheli
LOLA VERS LA MER
Benjamin Parent
un vrai Bonhomme
Aurélien Peilloux
Les Songes magnétiques
Lucie Prost
Les Truites

Les six réalisateurs lauréats de la 20e édition d’emergence ont été sélectionnés par un jury présidé par Cédric Kahn et composé de Dominique Besnehard, de Laurence Petit (Haut et Court), du compositeur Evgueni Galperine, de Sandra Mirimanoff (Canal +), du scénariste Yves Thomas, d’Élisabeth Depardieu (présidente d’honneur d’emergence) et d’Hélène Cases (productrice et déléguée artistique d’emergence).

Cédric Kahn
Réalisateur

La Prière (2018) Sélection Festival de Berlin
Vie sauvage (2014) Prix spécial du jury au Festival de San Sebastian
Une vie meilleure (2010) Sélection Festival des Arcs
Les Regrets (2008)
L’Avion (2005)
Feux rouges (2003)
Roberto Succo (2001) Festival de Cannes, Sélection officielle
L’Ennui (1998) Prix Louis Delluc
Culpabilité zéro (1996)
Trop de bonheur (1994)
Bar des rails (1991)

ACCOMPAGNEMENT DES RÉALISATEURS

Les réalisateurs lauréats bénéficient du soutien et des conseils
de professionnels confirmés, pendant les 7 mois de la Résidence cinéma.

Hélène Cases
Productrice, direction artistique

Hélène Cases a créé Lionceau Films en 2008, après 17 années au sein de Why Not Productions, où elle avait produit plusieurs premiers films dont Peau d’homme coeur de bête de Hélène Angel, Leopard d’Or au Festival de Locarno 1999.
Angèle et Tony de Alix Delaporte, première production Lionceau Films, remporte deux César en 2012. Ont suivi trois longs métrages, dont Le dernier coup de marteau de Alix Delaporte, sélection Officielle Mostra de Venise 2014, Prix Marcello Mastroianni, et plus récemment Primaire de Hélène Angel, avec Sara Forestier et Vincent Elbaz, sorti par studio Canal le 4 Janvier 2017.
Lauréate du Prix IFCIC du jeune producteur indépendant en 2012, Hélène Cases développe actuellement plusieurs projets de longs métrages français ainsi que des projets en co-productions internationales.
De 2015 à 2018, en parallèle à ses activités de productrice, elle assume avec enthousiasme la direction artistique d’emergence.

Guillaume Brac
Réalisateur

Diplômé de La fémis en production, Guillaume Brac travaille d’abord comme assistant-réalisateur, sur des films d’Arnaud des Pallières et Emmanuel Mouret. Il co-fonde la société Année Zéro, au sein de laquelle il réalise et produit un court métrage Le Naufragé en 2009, puis un moyen métrage Un monde sans femmes en 2011, primé dans de nombreux festivals en France et à l’étranger.
En 2013, Guillaume Brac réalise son premier long métrage, Tonnerre, présenté en compétition officielle au Festival de Locarno. Durant l’été 2017, il tourne à la Base de Loisirs de Cergy Pontoise Le bel été, un long métrage documentaire produit par Bathysphère et distribué par Les Films du
Losange.

Antony Cordier
Réalisateur

Antony Cordier est né à Tours dans une famille ouvrière à laquelle il consacre son premier film, le documentaire Beau comme un camion. Il étudie le cinéma à La fémis, au sein du département montage. Son premier long métrage de fiction, Douches froides, est sélectionné à Cannes à la Quinzaine des Réalisateurs en 2005 et obtient le Prix Louis Delluc du premier film et les Grands Prix des festivals de Vérone et Taïwan. Son second long métrage, Happy Few, avec Marina Foïs, Roschdy Zem, Élodie Bouchez et Nicolas Duvauchelle, est sélectionné en compétition à la Mostra de Venise en 2010. Gaspard va au mariage, qui réunit Félix Moati, Laetitia Dosch, Christa Théret et Guillaume Gouix est sorti en salles en janvier 2018 (Pyramide Distribution).

Tatiana Vialle
Directrice de casting

Tatiana Vialle est une directrice de casting française.
Elle est aussi actrice, coach d’acteurs et metteur en scène de théâtre. En 2010, elle a adapté et mis en scène le livre Une femme à Berlin pour Isabelle Carré au Théâtre du Rond-Point.
Depuis 1991, elle a travaillé sur plus de 60 longs métrages dont récemment Une famille à louer de Jean-Pierre Ameris, L’Hermine de Christian Vincent, Ni le ciel, ni la terre de Clément Cogitore, Peur de rien de Danielle Arbid et Corporate de Nicolas Silhol.

Julie Dupré
Monteuse

Depuis 2007, Julie Dupré a monté une douzaine de longs métrages dont certains ont été remarqués à Cannes, Locarno, Berlin ou Toronto. Elle a travaillé sur les premiers films de trois réalisateurs rencontrés à emergence : Nuage et 2 automnes 3 Hivers de Sébastien Betbeder, Les mains libres et L’Astragale de Brigitte Sy et Pauline et François de Renaud Fely. Elle a aussi collaboré avec Vincent Macaigne (Dom Juan & Sganarelle), Jérôme Bonnell (Le temps de l’aventure et À trois on y va) et Fanny Ardant (Le divan de Staline).
Récemment, elle a monté le dernier film d’Hervé Le Roux (À quoi pense madame Manet sur son canapé bleu) ainsi que le long-métrage d’animation La traversée de Florence Miailhe et une série (J’ai deux amours réalisée par Clément Michel), produite par Arte.

Élisabeth Paquotte
Monteuse son

Élisabeth Paquotte a découvert le montage au Québec et en a fait son métier en 1989.
Elle débute en montage image puis, avec l’arrivée du virtuel, se spécialise dans le montage son.
Elle a collaboré à de nombreux films de Bertrand Tavernier, Marion Vernoux, Jacques Perrin, Jean-Xavier de Lestrade, Laura Morante, Gianni Amelio, Hiner Saleem, Grand Corps Malade, Mehdi Idir, Thomas Lilti...
« Mes diverses participations à emergence m’enthousiasment toujours. Ces rencontres humaines, ces partages, la découvertes chaque année d’univers variés, d’une cinématographie toujours en renouvellement, de jeunes cinéastes foisonnants de créativité et d’enthousiasme. »