Aller au contenu >>

Vous êtes ici : Accueil > Résidence cinéma > Réalisateurs lauréats > Cheick Fantamady Camara

Cheick Fantamady Camara

Cheick Fantamady Camara

sélectionné à emergence pour Il va pleuvoir sur Conakry parrain Tony Gatlif page film

Filmographie

Morbayassa (2012)

Il va pleuvoir sur Conakry (2008)
Festival international du film francophone de Tübingen Stuttgart, Prix du public
FESPACO, Prix RFI du Public

Be kunko (court métrage, 2004)
Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand
Festival international du film de Locarno

Konorofili (Anxiété) (court métrage, 2000)
Festival du film et de la télévision panafricaine de Ouagadougou, Prix spécial du jury

Entretien avec le réalisatreur

Extrait d’un entretien avec Cheick Fantamady Camara (2008)

« Je suis parfaitement autodidacte, j’ai appris sur le tas, sur un plateau, au Burkina Faso, en Afrique.
Lorsque j’ai participé à emergence, en 2005, j’étais déjà très avancé sur mon propre projet, les financements étaient presque tombés.
Sur place, en faisant les deux séquences de mon scénario, j’ai découvert que le casting n’était pas au point et que mon personnage principal masculin ne convenait pas.
Artistiquement, emergence m’a vraiment évité une situation compromettante et j’ai gagné du temps même si j’ai dû refaire un casting sur Paris et coacher mes acteurs pendant deux semaines en France et en Guinée. En outre, j’ai connu des gens super, on continue de s’appeler, d’être en contact. Ces affinités qui se sont installées m’ont beaucoup apporté.
Pour le montage, Hervé Le Roux m’a beaucoup aidé, en particulier au travers des questions qu’il posait dans le but de m’aider à trouver mes propres réponses. Il n’imposait rien. Il a eu une pédagogie terrible.
Après être passé de festival en festival, de soutien en soutien, Il va pleuvoir sur Conakry sort en France et a reçu neuf prix. Il est très populaire et il a fait le tour du monde sauf en Asie. Je suis content du très bon accueil qu’il reçoit partout.
Actuellement, je suis dans la réécriture de mon prochain long-métrage. »